51WKY8QrYoL

 

Je n'avais jamais entendu parler d'Hanna Reitsch jusqu'à ce qu'un ami d'enfance revu récemment ne m'en parle à la suite de je ne sais plus quel méandre de notre conversation.

Hanna était une aviatrice allemande qui a commencé par le planeur, a continué comme pilote d'essai pour l'aviation allemande civile puis militaire, a piloté des avions-fusées pour les mettre au point et a passé la seconde guerre mondiale à servir son pays sans idéologie nazie, par patriotisme. Chouchoutée par Hitler, Himmler et Goering, elle a été traitée comme une criminelle de guerre et emprisonnée dans des conditions très dures pendant 15 mois avant d'être libérée.

Pendant ce temps sa famille vivait un drame terrible. Silésien, menacé d'être rendu aux Russes avec les siens par les Alliés, avec la menace terrible de déportation et de tortures staliniennes que cela impliquait, son père, médecin respecté, a préféré donner la mort à sa femme et à ses enfants avant de se suicider pour échapper à l'horreur promise.

Ce livre a trois raisons d'intéresser :

- Les passionnés d'aviation et notamment de vol à voile trouveront un récit extraordinaire d'aventures aériennes.

- Celles et ceux qui s'intéressent au destin de femmes d'exception auront un illustration méconnue avec cette véritable héroine.

- Enfin, sur le plan historique, ce récit permet de voir le mélange qui a été fait à la libération entre le patriotisme respectable chez l'ennemi et les crimes de guerre que l'on a eu tendance à généraliser un peu trop. Ernst Jünger avait été victime de la même confusion des genres.

Un seul reproche : les épreuves de cette version française auraient mérité une relecture plus attentive qui aurait évité un certain nombre de coquilles et d'erreurs.