oldgaffer

18 février 2017

bulletin des climato-réalistes n°62

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 62

A LA UNE : 
  • Etude Thomas Karl : le congrès ne lâche rirn
  • 200 000 personnes habitant près du barrage d'Oroville évacuées

 

 

CLIMAT : MONTEE DES PERILS

Régression de la banquise arctique (mais extension des glaces continentales)

Selon Météo France les surfaces des banquises arctique et antarctique n’ont jamais été aussi faibles durant un mois de janvier, depuis le début des mesures. Pourquoi ne pas dire aussi que la masse des glaces accumulées est exceptionnellement élevée au Groenland comme le montrent les courbes établies par Danish Meteorological Institute (DMI). Le site real science a d’autre part exhumé des archives de la NOAA qui montrent que la banquise arctique était moins étendue en 1974 qu’en 1979 (près de deux millions de km² de moins).

La Californie sauvée de la sécheresse

En Californie la montée des eaux est en revanche bien réelle : selon Forbes, le lac Tahoe a gagné en deux jours 33 millions de m3 d’eau. Quant au barrage d’Oroville, il menace de céder sous la pression des eaux au point que 200.000 personnes habitant aux alentours ont été évacuées. On se souvient que moins d’un an auparavant la presse parlait d’une sécheresse jamais vue depuis 500 ans et affirmait que selon les experts celle-ci était partie pour durer, ses habitants devant apprendre à vivre avec cette nouvelle donne (affirmait RTL).

LES SCIENTIFIQUES ONT LE SPLEEN

La fatigue climatique, nouvelle forme de « burn out »

abc-news rapporte que lors d’une conférence sur le climat à Canberra le Dr Andrew Glikson (École d’archéologie et d’anthropologie de l’Université nationale australienne) s’est déclaré atteint de «fatigue climatique» : fatigué de voir «que les gens qui ne raisonnant pas en termes scientifiques refusent d’accepter les lois fondamentales de la nature ». (Comprendre : « les gens lassés de la mise en scène alarmiste du RCA accordent de moins en moins de crédit à la parole scientifique »).

Thomas Karl (auteur de la très contestée étude sur l’effacement du hiatus) est-il « fatigué » ?

En tout cas, Lamar Smith Président du Comité Sciences, Espace et technologie de la Chambre des représentants ne lâche rien. Dans une Lettre du 14 février il met en demeure la NOAA de lui fournir avant le 27 février tous les documents échangés entre les scientifiques relatifs à l’étude Karl de 2015.

Emmanuel Macron invite les scientifiques américains à venir travailler en France.

Invitation lancée par le candidat à l’élection présidentielle via sa page facebook et son compte Twitter : toute la communauté scientifique américaine du climat est conviée à s’installer en France qui chacun le sait fait des ponts d’or aux chercheurs.

Le Monde proclame l’union sacrée des chercheurs et des politiques

Un collectif de scientifiques a publié dans Le Monde un communiqué dans lequel ils expriment leur inquiétude face à la multiplication des prises de position qui témoignent d’un affaiblissement du pacte entre scientifiques et décideurs politiques. Ceux qui pensent naïvement que Science et Politique sont deux domaines séparés en seront pour leurs frais. « Des climatologues défendent leur non-vérité » commente Benoît Rittaud sur son blog.

LAS, LA TRANSITION ENERGETIQUE NE SUFFIRA PAS POUR SAUVER LA PLANETE

L’essor des énergies renouvelables ne peut pas à lui seul venir à bout du « changement climatique catastrophique », avertissent des scientifiques dans une étude publiée par phys.org.

Car si (selon Les Echos) l’éolien dépasse désormais les capacités installées de centrales à charbon en Europe, ce n’est pas demain que nous chaufferons avec l’électricité produite par les Eoliennes rappelle le site Atlantico (à condition de ne pas confondre capacité et production). A moins de compter sur quelques interventions divines, comme le fait le site cler.org qui en début d’année nous assène ses 10 commandements voeux de la Transition Energétique.

BÊTISIER

L’équation du réchauffement climatique

Selon Le Guardian, des chercheurs australiens ont publié dans The Anthropocene Review une équation mathématique pour décrire l’impact de l’activité humaine sur la terre prouvant que les activités humaines agissent sur le climat 170 fois plus vite que les forces naturelles.

Pour réduire la trace carbone des scientifiques du climat

On peut signer sur change.org une pétition pour doter les scientifiques du climat des meilleures technologies de vidéoconférence, de sorte qu’ils n’aient plus à se déplacer pour se rendre aux conférence sur le climat et réduisent ainsi leur empreinte carbone.

Posté par oldgaffer à 16:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 février 2017

Macron et l'Algérie : la honte

Macron a cru devoir préciser que l'arrivée des Français en Algérie et l'occupation qui a suivi était un génocide. Il plonge à fond dans le cliché ségolénesque de la repentance. C'est une honte. Les Français ont fait l'Algérie, et si repentance il doit y avoir elle n'est pas du côté français. Je recopie donc ici la lettre très pertinente du Professeur Savelli que j'ai déjà publiée il y a quelque temps. 

Soyons fiers, nous Français, de ce que notre peuple a fait en Algérie, même si nous savons ne pas devoir attendre la moindre reconnaissance de ces geignards ingrats.

 

LETTRE à M. BOUTEFLIKA

Président de la République algérienne.

 

Monsieur le Président,

                 En brandissant l’injure du génocide de l’identité algérienne par la France, vous saviez bien que cette identité n’a jamais existé avant 1830. Mr Ferrat Abbas et les premiers nationalistes avouaient l’avoir cherchée en vain. Vous demandez maintenant repentance pour barbarie : vous inversez les rôles !

    C’était le Maghreb ou l’Ifriqiya, de la Libye au Maroc. Les populations, d’origine phénicienne (punique), berbère (numide) et romaine, étaient, avant le VIIIème siècle, en grande partie chrétiennes (500 évêchés dont celui d’Hippone / Annaba, avec Saint Augustin). Ces régions agricoles étaient prospères.

              Faut-il oublier que les Arabes, nomades venant du Moyen Orient, récemment islamisés, ont envahi le Maghreb et converti de force, « béçif » (par l’épée), toutes ces populations. « Combattez vos ennemis dans la guerre entreprise pour la religion….Tuez vos ennemis partout où vous les trouverez » (Coran, sourate II, 186-7). Ce motif religieux était élargi par celui de faire du butin, argent, pierreries, trésor, bétail, et aussi bétail humain, ramenant par troupeaux des centaines de milliers d’esclaves berbères; ceci légitimé par le Coran comme récompense aux combattants de la guerre sainte (XLVIII, 19, 20) .Et après quelques siècles de domination arabe islamique, il ne restait plus rien de l’ère punico romano berbère si riche, que des ruines (Abder-Rahman ibn Khaldoun el Hadram , Histoire des Berbères,T I, 

p.36-37, 40, 45-46. 1382). 

                 Faut-il oublier aussi que les Turcs Ottomans ont envahi le Maghreb pendant trois siècles, maintenant les tribus arabes et berbères en semi escla-vage, malgré la même religion, les laissant se battre entre elles et prélevant la dîme, sans rien construire en contre partie.

                 Faut-il oublier que ces Turcs ont développé la piraterie maritime, en utilisant leurs esclaves. Ces pirates barbaresques arraisonnaient tous les navires de commerce en Méditerranée, permettant, outre le butin, un trafic d’esclaves chrétiens, hommes, femmes et enfants. Dans l’Alger des corsaires du XVI ème siècle, il y avait plus de 30.000 esclaves enchaînés. D’où les tentatives de des-truction de ces bases depuis Charles Quint, puis les bombardements anglais, hollandais et même américain…..Les beys d’Alger et des autres villes se main-tenaient par la ruse et la force, ainsi celui de Constantine, destitué à notre venue, ayant avoué avoir fait trancher 12.000 têtes pendant son règne.      

 

             Faut-il oublier que l’esclavage existait en Afrique depuis des lustres et existe toujours. Les familles aisées musulmanes avaient toutes leurs esclaves africains. Les premiers esclavagistes, Monsieur le Président, étaient les négriers noirs eux-mêmes qui vendaient leurs frères aux Musulmans du Moyen Orient, aux Indes et en Afrique (du Nord surtout), des siècles avant l’apparition de la triangulaire avec les Amériques et les Antilles, ce qui n’excuse en rien cette dernière, même si les esclaves domestiques étaient souvent bien traités.

                 Faut-il oublier qu’en 1830, les Français sont venus à Alger détruire les repaires barbaresques ottomans qui pillaient la Méditerranée, libérer les esclaves et, finalement, affranchir du joug turc les tribus arabes et berbères opprimées.

                 Faut-il oublier qu’en 1830, il y avait à peu près 5.000 Turcs, 100.000 Koulouglis, 350.000 Arabes et 400.000 Berbères dans cette région du Maghreb où n’avait jamais existé de pays organisé depuis les Romains. Chaque tribu faisait sa loi et combattait les autres, ce que l’Empire Ottoman favorisait, divisant pour régner.

                 Faut-il oublier qu’en 1830 les populations étaient sous développées, soumises aux épidémies et au paludisme. Les talebs les plus évolués qui servaient de toubibs (les hakems), suivaient les recettes du grand savant « Bou Krat » (ou plutôt Hippocrate), vieilles de plus de 2.000 ans. La médecine avait quand même sérieusement évolué depuis ! 

                 Faut-il oublier qu’à l’inverse du génocide, ou plutôt du massacre armé-nien par les Turcs, du massacre amérindien par les Américains, du massacre abo-rigène par les Anglais et du massacre romano-berbère par les Arabes entre l’an 700 et 1500, la France a soigné, grâce à ses médecins (militaires au début puis civils) toutes les populations du Maghreb les amenant de moins d’un million en 1830 en Algérie, à dix millions en 1962.
                 Faut-il oublier que la France a respecté la langue arabe, l’imposant même au détriment du berbère, du tamashek et des autres dialectes, et a respecté la religion (ce que n’avaient pas fait les Arabes, forçant les berbères chrétiens à s’islamiser pour ne pas être tués, d’où le nom de « kabyle » - j’accepte).

                 Faut-il oublier qu’en 1962 la France a laissé en Algérie, malgré des fautes graves et des injustices, une population à la démographie galopante, souvent encore trop pauvre, - il manquait du temps pour passer du moyen âge au XX ème siècle - mais en bonne santé, une agriculture redevenue riche grâce aux travaux des Jardins d’Essais, des usines, des barrages, des mines, du pétrole, du gaz, des ports, des aéroports, un réseau routier et ferré, des écoles, un Institut Pasteur, des hôpitaux et une université, la poste….. Il n’existait rien avant 1830.! Cette mise en place d’une infrastructure durable, et le désarmement des tribus, ont été capitaux pour l’Etat naissant de l’Algérie.

              Faut-il oublier que les colons français ont asséché, entre autres, les marécages palustres de la Mitidja, y laissant de nombreux morts, pour en faire la plaine la plus fertile d’Algérie, un grenier à fruits et légumes, transformée, depuis leur départ, en zone de friche industrielle.

                 Faut-il oublier que la France a permis aux institutions de passer, progressivement, de l’état tribal à un Etat nation, et aux hommes de la sujétion à la citoyenneté en construction, de façon, il est vrai, insuffisamment rapide. Le colonialisme, ou plutôt la colonisation a projeté le Maghreb, à travers l’Algérie, dans l’ère de la mondialisation.

                 Faut-il oublier qu’en 1962, un million d’européens ont dû quitter l’Algérie, abandonnant leurs biens pour ne pas être assassinés ou, au mieux, de devenir des habitants de seconde zone, des dhimmis, méprisés et brimés, comme dans beaucoup de pays islamisés. Il en est de même de quelques cent mille israélites dont nombre d’ancêtres s’étaient pourtant installés là 1000 ans avant que le premier arabe musulman ne s’y établisse. Etait-ce une guerre d’indépen-dance ou encore de religion ?

                 Faut-il oublier qu’à notre départ en 1962, outre au moins 75.000 Harkis, sauvagement assassinés, véritable crime contre l’humanité, et des milliers d’européens tués ou disparus, après ou avant, il est vrai, les excès de l’O.A .S., il y a eu plus de 200.000 tués dans le peuple algérien qui refusait un parti unique, beaucoup plus que pendant la guerre d’Algérie. 

C’est cette guerre d’indépendance, avec ses cruautés et ses horreurs de part et d’autre, qui a fondé l’identité algérienne. Les hommes sont ainsi faits ! 


                 Monsieur le Président, vous savez que la France forme de bons médecins, comme de bons enseignants. Vous avez choisi, avec votre premier ministre, de vous faire soigner par mes confrères du Val de Grâce. L’un d’eux, Lucien Baudens, créa la première Ecole de médecine d’Alger en 1832, insistant pour y recevoir des élèves autochtones. Ces rappels historiques vous inciteront, peut-être, Monsieur le Président, à reconnaître que la France vous a laissé un pays riche, qu’elle a su et pu forger, grâce au travail de toutes les populations, des plus pauvres aux plus aisées - ces dernières ayant souvent connu des débuts très précaires -.

La France a aussi créé son nom qui a remplacé celui de Barbarie.

Personne ne vous demandera de faire acte de repentance pour l’avoir laissé péricliter, mais comment expliquer que tant de vos sujets, tous les jours, quittent l’Algérie pour la France ?

                 En fait, le passé, diabolisé, désinformé, n’est-il pas utilisé pour permettre la mainmise d’un groupe sur le territoire algérien ? Je présente mes respects au Président de la République, car j’honore cette fonction.

Posté par oldgaffer à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2017

bulletin des climato-réalistes n°61

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 61

A LA UNE : 
  • Une publication de la NOAA sur la sellette
  • Deux minutes trente secondes avant la fin du monde

 

 

ALERTE CLIMAT

Dans un article publié sur le site de Judith Curry, John Bates ancien scientifique de la NOAA révèle que l’étude de Tom Karl et al. 2015 était destinée à « discréditer la notion d’un hiatus de réchauffement planétaire …et influencer les délibérations nationales et internationales sur la Politique climatique« . John Bates sait de quoi il parle : il est le concepteur du programme pour la production et la conservation de données climatiques qui a reçu une médaille d’or du Département du commerce des États-Unis en 2014. Décryptage en français de cette affaire sur Mythes, Mancies & Mathématiques ici et , avec un point plus complet là.

Ironiquement, peu avant les révélations de John Bates, Le Monde fustigeait les blogs français niant la réalité du réchauffement anthropique, dont Pensee-unique et Skyfall, tous deux nommément cités. On se souvient aussi que, lors de la sortie de l’article de Karl et al., Stéphane Foucart titrait avec la foi du charbonnier son article: «La « pause » du réchauffement climatique était un mirage»…

VÊLAGE EN ANTARCTIQUE

La plate-forme de glace Larsen C située dans la péninsule ouest de l’Antarctique va, selon toute vraisemblance, s’effondrer sous forme d’un iceberg d’au moins 5 000 kilomètres carrés qui partira à la dérive dans l’océan. Évidemment, l’occasion est belle pour affirmer que « la fonte de l’Antarctique s’accélère », comme l’écrit par exemple Le Temps. Alors précisons. Tout d’abord, les plateformes glaciaires flottantes ne font pas s’élever le niveau de la mer car elles reposent déjà à la surface de l’océan. Ensuite, « En soi, ce vêlage n’est pas alarmant« , comme l’indique le glaciologue de la NASA Jay Zwally dans la revue phys.org : « de grands icebergs se détachent périodiquement de l’Antarctique naturellement, et Il n’y a aucune preuve qui relie cette fissure au changement climatique ». Enfin, selon une récente publication de Nature, si depuis les années 1950, la péninsule antarctique a enregistré de fortes augmentations de la température de l’air, il n’en va plus de même depuis la fin des années 1990, la température moyenne annuelle diminuant depuis à un rythme statistiquement significatif. Selon cette étude, les changements de température décennaux reflètent la variabilité interne extrême de la circulation atmosphérique dans cette région.

VERS UN CHARBON PROPRE

Selon abc.net, le Japon projette de construire 45 nouvelles centrales à charbon tout en respectant ses engagements souscrits dans le cadre de l’accord de Paris. Explication : le pays va investir dans les technologies du charbon propre HELE (High energy, Low Emissions). De même, le gouvernement australien vient de mettre à l’ordre du jour la construction de centrales à charbon propres dans le Nord du pays. Quant à la Pologne, huitième producteur mondial, il ne fait guère de doute que le charbon demeurera crucial pour son économie pendant de nombreuses années. Dans ces conditions, les centrales supercritiques pourraient permettre de faire face au défi environnemental de la filière charbon, selon ce que suggère Connaissance des énergies. Selon EDF enfin, les centrales au charbon à haut rendement sont essentielles pour favoriser la transition énergétique, notamment dans les pays où le charbon demeure la principale source d’énergie.

DEUX MINUTES TRENTE AVANT LA FIN DU MONDE

Oyez oyez braves gens : depuis le 26 janvier 2017 l’horloge de l’Apocalypse qui décompte le nombre de minutes qu’il reste avant minuit (la fin du monde) et qui intègre depuis 2007 les changements climatiques affiche désormais 23h 57min 30s. On en tremble. Les recommandations du BAS (Bulletin of the Atomic Scientists) qui gère l’horloge : plafonner les émissions de gaz à effet de serre…

SUR LE DERNIER LIVRE DE JEAN DE KERVASDOUE

Ils croient que la nature est bonne est paru en octobre dernier chez chez Robert Laffont. Dans ce court essai, Jean de Kervasdoué démontre d’une manière vigoureuse et parfois avec humour, que l’écologie est un domaine

où les préoccupations les plus justifiées voisinent avec les plus évidentes bêtises, où les croyances l’emportent sur la raison, où l’idéologie prend le masque de la vérité, où les intérêts se cachent sous la bannière de la générosité, où les informations sont partielles, partiales et souvent truquées.

Que ce soit sur l’écologie, l’agriculture ou l’alimentation, le membre de l’Académie des technologies, ancien directeur général des hôpitaux et titulaire de la chaire d’économie et de gestion des services de santé du CNAM se demande comment cet amalgame

de faux concepts, de grands sentiments et d’intérêt camouflés, conduit des hommes respectables à proférer doctement les plus évidentes contrevérités et, surtout à prendre les plus incontestables bienfaits de la science pour le plus grand des dangers.

 

 

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Posté par oldgaffer à 11:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2017

Gène de l'homosexualité : info ou intox?

Intox

Rappel scientifique qui ne doit pas être interprété autrement.
Régulièrement j'entends dire que l'homosexualité masculine serait liée à la génétique et plus particulièrement au chromosome X.
Ce lien a été contesté et démoli depuis des années mais il perdure et est encore largement présenté.

Voici ce qu'il en est sur un plan strictement scientifique où l'on s'affranchit de l'obligation d'être en conformité avec la pensée unique :

"...A l'extrémité du chromosome X, il y aurait donc un gène lié à l'homosexualité. C'est ce que Dean Hamer a conclu, et c'est ce que les médias ont rapporté.

Mais jamais le chercheur américain n'a démontré que ce gène causait à lui seul l'homosexualité. Il s'est contenté de dire qu'il était lié à l'homosexualité. C'est une corrélation, ce n'est pas une cause. Et pourtant, de nombreux médias se sont mis à parler du gène de l'homosexualité, comme si son existence était prouvée.

Tout cela, jusqu'au jour où, au printemps 1999, des chercheurs de l'Université Western Ontario à London, relancent le débat. L'équipe, dirigée par George Rice, a voulu tester formellement les conclusions de Dean Hamer.

Les chercheurs canadiens ont suivi à la lettre la méthode de Hamer, en y appliquant beaucoup plus de rigueur. Ils ont recruté un groupe plus important, 104 frères gays. Ils ont aussi sélectionné un deuxième groupe, formé d'hétérosexuels, servant de contrôle. Toutes leurs analyses d'ADN ont été faites à l'aveugle, le chercheur ignorant à quel échantillon il avait affaire. Enfin, au plan statistique leur étude est beaucoup plus poussée que celle de Hamer.

Leur conclusion mérite d'être citée mot à mot : " Chez ces sujets, il n'y a pas plus de marqueurs en commun que ne le laisse prévoir le hasard ". Autrement dit : pas de marqueurs en commun, pas de gène gay à l'horizon !

Quelles leçons tirer de cette polémique sur un sujet qui reste, par ailleurs, très controversé sur le plan social ? D'abord, un rappel essentiel. En sciences, tant qu'un résultat n'est pas reproduit par une équipe indépendante, il ne devrait pas être tenu pour certain. Ensuite, lorsqu'une hypothèse initiale est formellement réfutée, elle devrait être abandonnée. Pourtant, on continue de spéculer sur l'existence d'un gène de l'homosexualité.

En fait, tout ce qu'on peut dire, sur le plan scientifique, c'est qu'il n'y a pas de base génétique de l'homosexualité sur le chromosome X, en Xq 28."

Journaliste : Jean-Pierre Rogel
Réalisateur : Yves Lévesque

Références

Male homosexuality : absence of linkage to microsatellite markers at Xq28. 
George Rice, Carol Anderson, Neil Risch et George Ebers 
Science, vol.284, 23 avril 1999

Posté par oldgaffer à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2017

climato-réalistes bulletin n°60

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 60

A LA UNE : 
  • Des pannes d'alimentation électrique à prévoir dès 2023
  • Stabilité des événements naturels extrêmes sur la période 2000-2016
 

PENSÉE MAGIQUE

La transition énergétique serait-elle devenue la martingale gagnante pour les élections ? Selon francetvinfo, Benoît Hamon propose de porter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 50% dès 2025. Que l’on ne sache pas stocker l’énergie et que cela pénalise l’équilibre entre demande et offre d’électricité sur les réseaux (comme le rappelle le site Connaissance des Energies) ne préoccupe en rien le candidat.

« Ô douces illusions ! ô chimères ! dernières ressources des malheureux ! ah ! s’il se peut, tenez-nous lieu de réalité » ! s’exclame Rémy Prudhomme citant Julie ou La nouvelle Héloïse dans un article publié sur Mythes, mancies et mathematiques, dans lequel il montre que la politique de transition énergétique nous conduit potentiellement dès 2023 à de ces pannes d’alimentation auxquelles nous avons de justesse échappé dans la semaine du 16 au 20 janvier 2017.

DES ÉVÉNEMENTS NATURELS EXTRÊMES… AUX PARTICULES FINES

Selon le rapport quadriennal de l’Agence européenne de l’environnement (AEE), les événements climatiques extrêmes ont coûté 400 milliards d’euros à l’Europe (33 pays) entre 1980 et 2013 et seraient en forte augmentation. Selon ce rapport, note Libération, «Les vagues de chaleur ont causé des dizaines de milliers de morts prématurées en Europe, depuis 2000« . Comparons les dizaines de milliers de morts prématurées en Europe relevées par Libération au bilan des été étés caniculaires du XVIIIe siècle établi par l’historien du climat Emmanuel Le Roy Ladurie : 500 000 morts lors de l’été 1705, 700 000 lors des étés 1718-1719, avec l’apparition de nuées de sauterelles et une forme de climat saharien sur l’Ile-de-France. Y a-t-il vraiment du nouveau sous le soleil ?…

Les sociétés d’assurance, elles, ne confondent pas conséquences d’un réchauffement climatique putatif et augmentation de l’exposition aux risques : on relève ainsi dans le dernier rapport de la société d’Assurance AON que le nombre d’évènements extrêmes (tremblements de terre inclus) est resté remarquablement stable sur la période 2000-2016.

Selon AirParif, entre 2000 et 2012 les émissions d’oxydes d’azote en Île-de-France ont baissé de plus de 44 %, celles de particules fines (PM10) de 48 %. Comment donc expliquer ces 48 000 morts prématurées par an en France, victimes de la pollution, qui ont amené la maire de Paris à fermer les voies sur berge malgré l’avis défavorable de la commission d’enquête publique ?

COUP DE FROID SUR LES MANCHOTS

Selon le CNRS, la mortalité des poussins de manchots Adélie est depuis quelques années particulièrement élevée dans l’archipel de Pointe Géologie en Antarctique. En 2013-2014 les poussins de 25 000 couples de manchots n’ont pas survécu. C’est l’extension de la banquise qui serait à l’origine de ce phénomène contraignant les adultes à parcourir des centaines de kilomètres pour aller chercher de la nourriture en mer.

DU GLOBAL COOLING AU GLOBAL WARMING

Notrickzone exhume une déclaration à la presse de 1989 de Thomas Karl, ancien directeur de la NOAA (retraité depuis août 2016) :

L’analyse du réchauffement depuis 1881 montre que la majeure partie de l’augmentation de la température mondiale s’est produite avant 1919… alors que le climat global s’est refroidi de 1921 à 1979.

Mais les temps ont changé… en juin 2015, Thomas Karl publiait dans Science une étude corrigeant des supposés biais dans la mesure des températures des eaux de surface, « neutralisant » ainsi le gênant plateau de température de la période 1998-2012… Quant au refroidissement de la période 1921-1979, il n’apparaît plus dans les registres de la NOAA : il s’est transformé en un… réchauffement de +0,45°C. Sans doute doit-on croire qu’il n’y a-t-il que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

BÊTISIER

No future

Wattsupwiththat rapporte que, selon conceivablefuture, les femmes seraient de plus en plus nombreuses à reconsidérer leurs projets de maternité en raison du réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique menace la reproduction des mouches

Selon Le Monde, une équipe de chercheurs anglais aurait mis en évidence l’impact négatif du changement climatique sur les capacités reproductives de la mouche drosophile.

La consommation de viande, principale cause du réchauffement climatique

C’est Direct Matin qui nous le dit : la principale cause du réchauffement climatique n’est autre que la consommation de viande.

Posté par oldgaffer à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 janvier 2017

Emmanuel et Jacques, le dialogue

Emmanuel et Jacques : le dialogue

 

-       Emmanuel, tu ne crois pas qu’on t’a nommé ministre des finances pour te faire plaisir ?

-       Pourquoi cette question, Jacques ?

-       Tu es là pour être le prochain président de la République.

-       Tu plaisantes ?

-       Non. Nous en avons décidé ainsi.

-       Qui ça nous ?

-       Ceux qui dirigent le monde et en ont assez de certaines indisciplines comme cette volonté de Brexit.

-       Comment vas-tu faire ? Je n’ai aucune investiture de parti, aucun soutien, aucun programme, aucun financement.

-       Nous n’avons pas besoin de tout ça. Tu commences par créer un  mouvement avec un slogan attractif, pas de programme mais de belles phrases enrubannées et vides, les Français adorent ça.

-       Je vais avoir Sarko ou Juppé contre moi, peut-être Fillon, celui qui sortira sera soutenu par un appareil irrésistible.

-       Déjà à gauche ils se sont dynamités tous seuls, il ne reste que les extrêmes et ceux que tu dis. Tu n’as pas besoin de programme, on va les faire voter les uns contre les autres, et on sortira une casserole chaque fois que cela sera nécessaire pour celui qui t’empêcherait d’être au second tour.

-       Ils sortiront des casseroles pour moi aussi !

-       Non. Les médias font ce qu’on leur dit de faire. Il n’y aura jamais un mot sur tes casseroles, celles des autres seront amplifiées au maximum.

Posté par oldgaffer à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2017

Le retour de la banquise

Tandis que les mafieux du GIEC et les écolos nous abreuvent d'alertes sur la fonte de la banquise (qui devait selon le chef de gang Al Gore disparaitre il y a près de 10 ans), tandis que les plus optimistes y voyaient une opportunité d'ouvrir des lignes de navigation commerciale par les passages du nord-ouest (contournement nord de l'Amérique) ou du nord-est (contournement nord de l'Asie), les brise-glace russes sont bloqués par la banquise arctique.

 

 

russian_icebreaker_artika

 

 

https://wattsupwiththat.com/2017/01/19/russian-icebreakers-stuck-in-the-arctic-global-warming/

 

Posté par oldgaffer à 12:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 janvier 2017

L'imposture du GIEC : les preuves

Il est curieux que seuls des journaux de droite, et encore pas tous, il n'y a que Valeurs Actuelles et Boulevard Voltaire, traitent du climat en présentant le point de vue des climatosceptiques. Ce qui m'a valu, quand j'ai présenté mes sources, de me faire traiter de fasciste. Si un jour le Pen dit le soleil se couche à l'ouest, le prochain qui dira la même chose sera un n'horrible fasciste. On disqualifie l'avis le plus autorisé, le plus fiable, en disqualifiant politiquement son auteur, sans se pencher sur la réalité de ce qu'il dit. C'est une technique vieille comme le monde, très développée en Chine notamment.

Boulevard Voltaire a fait fort ce matin.

Que celui qui peut contredire un élément de cet article m'écrive, il m'épatera.

 

http://www.bvoltaire.fr/claudebrasseur/il-ny-a-aucun-lien-entre-co2-et-climat,306498?mc_cid=00240ef4fd&mc_eid=d77e9de73c

 

Posté par oldgaffer à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2017

Climato-réalistes bulletin n°57

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 57

A LA UNE : 
  • Finalement 2016 n'est pas l'année la plus chaude
  • Les vidéos de la Contre-Cop22 : suite et fin

 

 
LE DESSIN DE RENÉ LE HONZEC POUR LA NOUVELLE ANNÉE
 
 

LES VIDÉOS DE LA CONTRE-COP22

Les bulletins 55 et 56 fournissaient un lien vers les interventions de Claude Allègre, Vincent Courtillot et Jean-Claude Bernier (c’est ici) et la table ronde «Agriculture et environnement» (c’est là), l’ensemble des autres vidéos est désormais accessible en cliquant ici.

APRÈS EL NINO, LA NINA : LA PLANÈTE SE REFROIDIT !

Températures : 2016 et 1998 au coude à coude

Le fort El Niño que nous connaissions depuis 2015 est bel et bien fini : place à La Niña et au refroidissement qui l’accompagne : l’anomalie de température selon UAH (relevée par satellite) marque ainsi en décembre une nette réduction par rapport à celle de novembre, empêchant l’année 2016 de pouvoir être considérée comme plus chaude que 1998 du point de vue statistique, selon Roy Spencer.

Vague de froid en Europe

Après l’Amérique du Nord, c’est l’Europe qui est touchée par une vague de froid : «l’Europe figée par un froid glacial et meurtrier» titre par exemple Le Figaro.

Le vortex polaire se reconcentre

La Chaîne Météo indique que le froid s’est intensifié au niveau de la zone arctique permettant à la banquise d’accélérer sa reconstitution et de combler son « retard »dû au pic de chaleur de la fin 2016. On peut vérifier la température « polaire » qui règne au point de latitude 90°N en cliquant ici.

LA RELATION TEMPÉRATURE – CO2 ENCORE MAL COMPRISE

Le géologue Alain Préat a récemment publié dans revue-arguments un article intitulé « un écheveau d’une incroyable complexité » a propos de la relation entre CO2 et température, relation qu’il estime mal comprise (article repris par le site notre-planete.info). L’incertitude entourant le lien entre les deux est également confirmée par une publication dans Science, selon laquelle le taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère pendant la période de réchauffement global (100 et 400 millions d’années), aujourd’hui mesuré de façon plus précise à partir de feuilles fossilisées, était inférieur aux 2000 ppm que les scientifiques supposaient jusqu’à présent. Cet article est commenté en français par futura-sciences.

La nouvelle fera peut-être plaisir à la Chine, elle qui vient de décider, à raison, de ne pas considérer le CO2 comme un polluant.

USA : LES CLIMATOLOGUES SCEPTIQUES SE REBIFFENT

La climatologue Judith Curry vient d’annoncer sa décision de démissionner de son poste d’enseignante-chercheuse à l’université Georgia Tech. En cause, dit-elle, sa « désillusion croissante » vis à vis du monde universitaire et de la science du climat.

Richard Lindzen, quant à lui, propose via Twitter de réduire les financements alloués à la recherche sur le climat de 80% à 90% le temps nécessaire à ce que la situation actuelle s’éclaircisse.

COURRIER DES LECTEURS

Notre Bulletin n°55 évoquait les « normales de saison » au sujet de la température aux États-Unis. Vincent Courtillot nous fait remarquer qu’un tel terme entretient « la confusion entre température moyenne (observée sur une certaine fenêtre de temps et sur un certain nombre d’années pour cette fenêtre) et température normale. La température réelle fluctue sans arrêt autour de sa valeur moyenne, et n’est jamais « normale » dans ce sens. Il est normal qu’elle s’écarte souvent de la moyenne… » On peut ajouter que le sens contemporain de « normal » mêle à l’idée neutre de valeur moyenne celle, subjective et indue, de « bonne » valeur.

Il est donc hautement préférable d’opter systématiquement pour le terme de « moyenne » – et même de préciser la période sur laquelle cette moyenne est calculée pour garder à l’esprit son caractère conventionnel.

BÊTISIER

Tout est possible avec la SNCF !

Faire pipi utile et fertile en ville, c’est désormais possible grâce à la SNCF qui vient d’installer en gare de Lyon des urinoirs fleuris et écolos.

Installer des millions d’éoliennes en Arctique

C’est ce que, selon Ouest France et France 24, préconisent des scientifiques américains pour reconstituer la banquise. Il fallait y penser.

Des carottes glaciaires « patrimoine »

Selon Futura-sciences, après celles du Mont blanc, deux nouvelles carottes « patrimoine » seront prélevées dans le glacier andin d’Illimani pour être stockées en Antarctique. Sans surprise, Jean Jouzel a déclaré « soutenir pleinement ce projet. »

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Posté par oldgaffer à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2017

Epiphanie suite

Certains lecteurs m'ont fait remarquer qu'à aucun moment le Nouveau Testament ne parle de Rois Mages, ni ne donne leurs noms ou leur nombre. Ils ont raison. A aucun moment je n'ai fait référence à un élement évangélique.

Seul Matthieu en parle. Il parle de Mages venus d'Orient, sans en dire le nombre. Matthieu n'est pas une balance il ne donne pas non plus les noms. Il dit que ces Mages ont rencontré Hérode pour s'enquérir de l'endroit où ils pourraient rencontrer le Roi des Juifs. Ils sont par là à l'origine du massacre des Innocents.

Le mythe prendra corps avec Tertulien et Origène les siècles suivants.

Dans l'histoire des Rois Mages, l'exactitude évènementielle ou historique est plus que douteuse, et on s'en fiche allègrement. Comme je l'affirme depuis longtemps, la Vérité est dans le mythe, pas dans les faits avérés. Le sens est dans le mythe, et Saint Augustin a dit fort justement que l'important était de comprendre la signification d'un fait, pas de se soucier de la réalité de sa survenue. 

Posté par oldgaffer à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2017

Epiphanie, rappel annuel

Epiphanie


C'est le 6 janvier, et non le premier dimanche de janvier comme l'église en France le prétend, car c'est une fête fixe et non une fête mobile. L'Eglise veut la situer au premier dimanche de janvier par prosélytisme pour que plus de fidèles assistent à la messe de l'Epiphanie, c'est une grave méconnaissance du sens de cette fête.


C'est le jour qui commémore l'arrivée des Rois Mages au chevet de Jésus. Jésus qui n'était pas encore le Christ, ni le Messie, les deux mots voulant dire exactement la même chose le premier en grec le second en hébreu : "qui a reçu l'onction".
Il ne l'avait pas encore reçue. 
Pour dire que ceux qui posent la question de savoir si le Christ est le Messie n'ont rien compris au film.


les Rois Mages :
Melchior, ou mieux Melki-or, le roi de l'or, offre l'or qui consacre Jésus comme Roi.
Gaspard apporte l'encens qui le consacre comme prêtre.
Balthazar apporte la myrrhe qui le consacre comme prophète.


L'Eglise tourne autour de deux calendriers :


- Des fêtes fixes : Noël, l'Epiphanie, l'Assomption, la Toussaint... basées sur un calendrier solaire et ancré au départ sur le solstice d'hiver.


- Des fêtes mobiles : Pâques le premier dimanche qui suit la première pleine lune de printemps, Ascension, Pentecôte... qui suivent un calendrier lunaire.


La difference entre l'année lunaire et l'année solaire est de 12 jours et demi. Soit la différence exacte entre le 24 décembre à minuit et le jour de l'Epiphanie. L'Epiphanie le 6 janvier ancre par ce décalage la séquence des fêtes mobiles lunaires sur les fêtes fixes solaires.

Posté par oldgaffer à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 décembre 2016

Voeu

Comme d'habitude, ma carte de Voeu fort singulière pour la nouvelle année :

 

cartedevoeu

 

 Coucou c'est Lapinou!!!!!

 

 

lapin-enigme-chou

 

Qui ça???

Lapinou year!!!!!!

 

Posté par oldgaffer à 11:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2016

Noël

Joyeux Noël

Noël est, chose trop oubliée, la fête de la Nativité. C'est la fête du corps alors que Pâques est celle de l'âme et Pentecôte celle de l'esprit. Au delà des cadeaux et du père Noël Coca Cola, au delà de la bonne chère, avec la crêche et les 13 desserts cette fête est celle de Celui qui est venu pour apporter l'Amour et la Paix aux hommes, même si les hommes n'ont pas su bien recevoir ces deux présents.

Que l'Amour et la Paix du Christ illuminent votre Noël.

Posté par oldgaffer à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2016

Climato-réalistes bulletin n°56

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 56

A LA UNE : 
  • Vidéos de la Contre-Cop22 : suite
  • Vague de froid dans l'hémisphère Nord

 

 

LES VIDÉOS DE LA CONTRE-COP22

Le précédent bulletin fournissait un lien vers les interventions de Claude Allègre, Vincent Courtillot, et Jean-Claude Bernier.

Cliquez ici pour écouter la table ronde «Agriculture et environnement»,animée par François Lucas, agriculteur, ancien membre du CESE, vice-président du syndicat agricole Coordination rurale, et Christian Buson, docteur en agronomie, chef d’entreprise, président fondateur de l’Institut scientifique et technique de l’environnement et de la santé. L’intervention de Sebastian Lüning sur l’optimum climatique est également disponible.

VAGUE DE FROID DANS L’HÉMISPHÈRE NORD

Il fait très froid un peu partout ces jours-ci dans l’hémisphère nord. La faute à qui, d’après vous ?

Aux États Unis

Selon LCI, la moitié nord des États-Unis est recouverte d’une épaisse couche de neige et, dans certains états, des températures de -40 °C ont été atteintes. À Boston, cela n’avait pas été vu depuis 1883. Sur le sujet, on peut lire ce commentaire de Roy Spencer.

En Sibérie

Selon le Courrier de Russie, mercredi 21 décembre le thermomètre est descendu jusqu’à -62 °C à Bolchoï Olkhovski, à 300 km à l’ouest de Sourgout, dans le district autonome des Khantys-Mansis, au nord de la Sibérie. Le record de température négative en Russie remonte à 1938, enregistré dans le village d’Oïmiakon, en Yakoutie. Le thermomètre avait alors affiché -77,8°C

Dans le nord de la Chine

Selon la RTBF, une vague de froid s’est abattue sur le nord de la Chine. Un épisode similaire s’était déjà produit en janvier 2016.

Et il neige au Sahara !

FranceTVInfo rapporte que les dunes du Sahara sont sous la neige pour la première fois depuis trente-sept ans !

Et donc, c’est la faute au réchauffement climatique…

Si, si, ne riez pas. Une étude publiée dans Nature Climate Change attribue ces vagues de froid répétées en Amérique du nord à l’affaiblissement du vortex polaire, lequel serait dû au réchauffement de l’Arctique. Jean-Claude Gascard (CNRS) va encore plus loin en expliquant au Figaro que l’affaiblissement du vortex polaire est non seulement responsable de la vague de froid en Amérique du nord, mais aussi des pics de pollution comme celui que nous venons de vivre en France ! Le scientifique en profite pour nous alerter une nouvelle fois sur le fait que la banquise estivale aura bientôt disparu, annonce qu’il avait déjà faite en 2008 dans un ouvrage prophétiquement intitulé : 2015, premier été sans banquise ?

EN NOVEMBRE, L’ENNEIGEMENT A DEPASSÉ DE 9% LA MOYENNE 1981-2010

Le thème de la disparition de la neige en hiver revient de façon récurrente dans la presse alarmiste, voire sous la plume de certains scientifiques. Ainsi, dès l’an 2000 le climatologue David Viner annonçait que nos enfants ne sauraient plus ce qu’est la neige. “Children just aren’t going to know what snow is”. Bingo ! selon le site Météo-Paris, l’enneigement de l’hémisphère Nord (36,93 millions de km²) a dépassé en novembre la moyenne 1981-2010 de 9% .

LA CLASSE POLITIQUE FRANÇAISE FACE AU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Sale temps pour l’alarmisme climatique : selon Marianne, le conseil régional d’Île-de-France (présidé par Valérie Pécresse) a décidé de supprimer les subventions allouées à certaines associations environnementales. Ainsi, lAgence parisienne du climat, le Comité 21 pour l’environnement et le développement durable ou encore l’Agence locale de l’énergie et du climat de Plaine commune devront faire sans les subsides de la Région.

Le programme de François Fillon dédié à l’environnement et à la transition énergétique, débute quant à lui par cette phrase prometteuse :

La spoliation du débat public par des idéologues qui ont pris en otage les activistes et militants sincères des débuts de l’écologie politique a conduit à structurer ce thème autour de l’opposition entre le camp du bien et le côté obscur.

Cela n’empêche pas le candidat de déclarer quelques lignes plus bas la Planète en danger et de préconiser un prix plancher du CO2 à 30 € la tonne… Mais ce n’est sans doute rien à côté de ce que Joseph Stiglitz (prix Nobel d’économie) et Nicholas Stern vont proposer dans le cadre de la Commission qu’ils ont accepté de présider à la demande de Ségolène Royal. L’objectif de cette commission est d’identifier un corridor de valeurs du « coût social du carbone ». Rappelons que le rapport Stern de 2006 évaluait le coût annuel du changement climatique à l’horizon 2050 à entre 5 % et 20 % du PIB mondial.

ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION

Un grand bravo à Michel Gay, l’un des conférenciers de la Contre-COP22, qui vient de recevoir à Marseille le prix Yves Chelet décerné par la Société Française d’Énergie Nucléaire (SFEN / PACA) en présence de M. Yves Bréchet, Haut-commissaire à l’énergie atomique (CEA).

REJOIGNEZ L’ASSOCIATION

Vous aimez notre bulletin ? Vous souhaitez nous aider à diffuser le climato-réalisme dans la sphère francophone ? Rejoignez l’association et soutenez-nous !

Ce bulletin a été réalisé par les climato-réalistes.

Retrouvez-nous sur Skyfall, ainsi que sur notre page Facebook.

Pour nous contacter, cliquez ici.

Posté par oldgaffer à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2016

Haro sur Lagarde

Christine Lagarde condamnée sans peine.
Déchainement sur les réseaux sociaux.

Assimilation avec le "responsable mais pas coupable" de Giorgina Dufoix dans l'affaire du sang contaminé. Et tous les pékins qui ne connaissent rien au dossier de surenchérir, voulant la livrer à la vindicte populaire. Glissement vers un détournement de fond à son profit dans les commentaires, comparaison avec des décisions de justice qui n'ont rien à voir dans le film.

Christine Lagarde a repris une affaire initiée par un autre et qui n'était pas sa priorité. En ce temps-là l'économie occidentale était mise à mal par l'affaire des subprimes et la crise qui en a découlé. Je pense que si la France s'en est mieux sortie que beaucoup d'autre pays c'est plus grâce à elle que grâce à Sarko. C'est une des meilleures ministres des finances que nous ayons eu depuis Raymond Barre, surtout quand on compare à Moscovici, Montebourg, Sapin et consorts. Alors le dossier Tapie ce n'était pas sa priorité, et sa "négligence" est tout à fait compréhensible. J'espère que le jugement sera cassé en cassation.

Vous qui hurlez avec les loups sans savoir, par principe, vous êtes comme ces paysans d'Alabama qui pendaient un noir de temps en temps, juste parce qu'ils avaient dans l'idée qu'il n'était pas très net.

Votre lynchage me fait honte.

 

Posté par oldgaffer à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2016

Climato-réalistes bulletin n°55

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 55

A LA UNE : 
  • Les vidéos de la Contre-Cop22
  • Le PDG d'EXXON va diriger la diplomatie américaine

 

 

LES VIDÉOS DE LA CONTRE-COP22 DES CLIMATO-RÉALISTES

Les vidéos enregistrant les interventions de Claude Allègre, Vincent Courtillot et Jean-Claude Bernier sont disponibles sur Skyfall; Cliquez ici pour y accéder..

CLIMAT

Chute des températures mondiales après l’épisode El Niño

Le site Wattsupwiththat rapporte qu’à la fin du mois d’octobre, dernier mois pour lequel  les données sont disponibles, les températures mondiales (Hadcrut4) avaient chuté d’environ 0,5°C par rapport au pic du printemps. Selon la climatologue Judith Curry, après dissipation des effets des épisodes El Niño et La Niña, il faudra au moins cinq ans avant de savoir ce que sera la tendance à long terme.

À propos du pic de chaleur de novembre 2016 en Arctique 

Le National Snow & Ice Data Center explique cette « anomalie » par un régime de vent du sud inhabituel, qui s’est installé dans le détroit de Fram, l’Arctique d’Eurasie et la mer de Barents. Ce vent a poussé la glace vers le nord, faisant fondre la glace de mer dans la mer de Barents.

Difficile en tout cas d’attribuer aux gaz à effet de serre ces comportements chaotiques qui ne se produisent qu’en hiver. En été, en effet, on observe une remarquable stabilité des températures, comme le montre la courbe tenue à jour depuis 1958 par le DMI.

Une étude de Philippe de Larminat : les causes naturelles du réchauffement sont prédominantes

Une étude publié par Philippe de Larminat dans Annual Reviews in Control (une version française est également disponible) suggère que les facteurs naturels (activité solaire et variabilité interne) pourraient être prédominants dans le récent réchauffement. Les résultats de ces travaux sont confrontés à l’approche privilégiée du GIEC, à savoir «la détection et l’attribution liées au changement climatique anthropique». Les différences s’expliquent d’une part par l’exclusion par le GIEC des données paléoclimatiques millénaires, d’autre part par une évidente confusion entre cause et effet, lorsque l’indice El Niño est impliqué dans la détection et l’attribution.

L’HIVER S’INSTALLE

Vague de froid aux États-Unis

On vous parle volontiers des points où il fait chaud, mais il est facile aussi de trouver des épisodes de froid tout aussi suggestifs. Ainsi, comme le rapporte Francetvinfo, les conditions hivernales viennent de s’installer brutalement sur le Canada et les États-Unis, avec d’importantes chutes de neige et des températures qui pourraient atteindre – 25°. La Chaîne Météo estime que cette vague de froid se maintiendra jusqu’à Noël avec des températures situées entre 5 et 10°C en-dessous des normales de saison.

Selon le blog Alaskan Wethear and climate, la température de -46°C a été relevée à Chalkyitsik en Alaska (Yukon) le 6 décembre, et Fairbanks a enregistré des températures plus froides que la normale pendant les 17 des 18 derniers jours.

Enfin, Météo-France signale qu’il a gelé ce 14 décembre à Luxeuil (Haute-Saône) pour le 18ème jour consécutif. Il faut remonter aux 21 jours du 7 au 27 décembre 2001 pour retrouver une période aussi longue.

ÉLECTION DE DONALD TRUMP

Le patron d’ ExxonMobil va diriger la diplomatie américaine

Le Monde informe que Donald Trump vient de nommer Rex Tillerson, PDG d’ExxonMobil, au poste de secrétaire d’Etat. M. Tillerson a des vues opposées à celle du président en bien des domaines (éducation, politique étrangère, et même sur le climat). Selon l’OBS M. Tillerson aurait dès 2009 vanté les mérites d’une taxe carbone, dans laquelle il voit « le moyen le plus efficace pour intégrer le coût du carbone à toutes les décisions économiques« . Contrepoints analyse les conséquences de cette nomination (qui reste à confirmer par le Sénat) sur la diplomatie américaine.

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le Coût du « Climate change Act » au Royaume-Uni évalué à 300 milliards de livres

Telle est la conclusion d’une étude publiée par le GWPF.

Le charbon, décrié mais toujours central en 2021 selon l’AIE

Selon Connaissance des Energies, l’AIE (Agence internationale de l’énergie) estime que le charbon devrait rester la principale source d’électricité en 2021. L’AIE appelle ainsi à promouvoir les technologies de charbon « propre » qui selon Sylvie Cornot-Gandolphe Chercheur Associé au Centre Energie de l’Ifri, est un gisement immense de réduction des émissions de CO2.

Le mix énergétique en 2050 selon McKinsey

Selon le cabinet McKinsey, les combustibles fossiles domineront la consommation d’énergie jusqu’en 2050. Le charbon, le pétrole et le gaz continueront de fournir 74% de la demande d’énergie primaire (contre 82% aujourd’hui). Après 2050, le déclin de ces sources d’énergie est susceptible de s’accélérer.

BÊTISIER

Le Père Noël victime du réchauffement climatique

En effet, nous apprend Europe1 : les rennes qui tirent traditionnellement son traîneau rabougrissent, notamment à cause de la hausse des températures. Et c’est selon une étude publiée par la British Ecological Society.

Anne Hidalgo se donne quatre ans pour sauver la planète

RTL rapporte que lors du sommet du Cities 40 à Mexico la maire de Paris  s’est exclamée : « c’est une course contre le temps… on a quatre ans pour faire en sorte d’inverser la tendance et ainsi faire le choix des énergies renouvelables et des modes de transports respectueux ». Coïncidence : quatre ans, c’est exactement la durée restante du mandat de l’édile parisienne.

Les championnes du climat publient leur feuille de route 

Lu sur le site de l’UNFCCC : les deux championnes mondiales pour le climat (leurs excellences Mesdames Laurence Tubiana et Hakima El Haite), qui viennent de faire connaître leur plan d’action, s’interrogent :

Qu’attendent les Parties et les parties prenantes non-Parties de la réunion de haut niveau lors de la COP 22 ?

On se le demande…

ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION

Conférence de Benoît Rittaud « History of a Climate Catastrophe »

Le texte intégral (en anglais) de la conférence donnée par Benoît Rittaud à Londres est disponible sur CliScep.

Conférence  de François Gervais à  l’Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Touraine le 9 décembre

Les modèles de climat repris par le GIEC pronostiquent un réchauffement en 2100 compris entre 0,3°C et 4,8°C. François Gervais a essayé de dégager de cette incertitude (de 4,8°/0,3°C = 1600 %) la projection de température qui lui semble la plus convaincante.

Posté par oldgaffer à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 décembre 2016

Hérons tout de Gau

Nouvelle visite à la réserve ornithologique du Pont de Gau, en Camargue, où nous allons régulièrement plusieurs fois par an. C'est le début de la saison des amours pour les flamands roses, le temps des parades avant celui de l'accouplement.

J'étrennais mon nouveau zoom 150-600mm

Mais un marabout masqué avait dû me jeter un sort. Tandis que je restais le doigt posé sur le déclencheur et l'oeil vissé au viseur, l'oiseau ne bougeait pas. Dès que je me mettais à regarder ailleurs il s'envolait en majesté. Il en fut ainsi tout l'après-midi. Pareil pour les escadrilles de flamands roses qui venaient toujours du côté où je ne regardais pas.

Mais j'ai pris quelques jolies photos statiques, qui m'ont permis d'apprécier la qualité de cette optique Sigma en terme de piqué et de netteté.

J'aime bien cette variété de héron. Je n'aime pas Julien Dray, alors le héron sans Dray me convient.... 😇😇😇

 

heron-11

 

heron-12

 

heron-13

 

heron-15

 

heron-16

heron-17

 

Si quelqu'un peut me dire en commentaire quel est cet oiseau au bec noir et courbe :

heron-18

heron-19

heron-20

heron-21

 

heron-22

heron-23

 

Posté par oldgaffer à 15:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 décembre 2016

Climato-réalistes bulletin n°54

Où l'on voit que la réalité est bien loin de la propagande officielle...

 

Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 54

A LA UNE : 
  • Succès de la Contre-Cop22
  • Coup de chaud en Arctique, frois polaire en Russie

 

 

LA CONTRE-COP22 DES CLIMATO-RÉALISTES

La Contre-COP22 de l’association des climato-réalistes a été un joli succès, avec de nombreuses interventions et discussions (les vidéos et les diaporamas seront mises en ligne très bientôt), mais aussi une fort belle couverture presse. Un résumé de la première et de la deuxième journée sont disponibles sur le blog de Benoît Rittaud, ainsi qu’un compte-rendu des réactions de la presse.

CLIMAT

Chute des températures mondiales avec l’arrivée de la Niña

Selon la NOAA, les températures marines de surface sont redevenues inférieures à la moyenne dans l’océan Pacifique central et est-central. L’agence américaine estime à 55% la probabilité de persistance d’une situation la Niña pendant l’hiver 2016-17. Le site Wattsupwiththat note que les températures terrestres répondent rapidement à l’arrivée de la Niña, mais que l’inertie est plus grande pour les températures marines, car l’océan retient la chaleur plus longtemps. Les températures de 2016 pourraient ainsi devancer celles de 1998, comme le pronostique Roy Spencer.

Chaud ici…

La presse n’a pas manqué récemment de titrer sur le « terrible réchauffement de l’arctique » en signalant, sur le ton affolé qu’on lui connaît, que le mois de novembre a enregistré dans cette région du monde des températures supérieures de 20°C à la moyenne (un chiffre issu du site danois DMI). Le site Alaskan Weather and Climate explique ce pic de chaleur par une anomalie froide d’une ampleur extrême en Sibérie ayant provoqué le transport d’air chaud en Arctique. L’événement n’a duré que quelques jours, les températures sont rapidement revenues au niveau des valeurs normales. Par ailleurs, le même site montre une autre courbe qui indique qu’il neige plus qu’il ne fond au Groenland, si bien que le bilan en masse de glace est en réalité, depuis 2012, supérieur à la moyenne 1990-2013.

Le recul historique permet lui aussi de relativiser la nouvelle : Skyfall rapporte qu’en 1922 une expédition au Spitzberg et à l’Ile aux Ours a pu naviguer jusqu’à 81°29’ de latitude Nord sans rencontrer de glace ! Ce réchauffement de l’Arctique dans la période 1920-1930 est bien documenté, notamment par une étude de Chylek et al.qui montre que ce réchauffement a été de 50% supérieur à celui de la période 1995-2005.

…et très froid là-bas !

Preuve qu’on peut toujours choisir l’information météo qu’on veut pour orienter l’opinion : la presse n’a guère parlé du communiqué officiel du Centre de recherche hydrométéorologique de Russie selon lequel le mois de novembre 2016 a été là-bas le plus froid de ces seize dernières années.

La fonte des glaciers de l’Antarctique a commencé en 1945

Le Washington Post signale une étude publiée dans Nature selon laquelle la fonte des glaciers de l’Antarctique Ouest (et notamment Pine Island) aurait commencé au milieu des années 1940 en raison d’un évènement El Niño persistant qui se serait étendu sur la période 1939-1942, affectant profondément la climat mondial.

LES NOUVELLES ORIENTATIONS AMÉRICAINES

La NASA invitée à renouer avec la conquête spatiale

Selon RTL, le président américain élu Donald Trump envisage de supprimer les crédits de la NASA destinés à la recherche sur le climat, pour privilégier la conquête spatiale. L’agence renouerait ainsi avec sa vocation initiale résumée sur une plaquette de 2002 :

To understand and protect the home planet,

To explore the universe,

To inspire the next generation of explorers, . . . as only NASA can.

Donald Trump retirera t-il les États-Unis de l’accord de Paris ?

L’entretien que Donald Trump a accordé au New York Times la semaine dernière a laissé certains perplexes quant aux intentions réelles du nouveau président en matière de lutte contre le changement climatique. Dans cet entretien, celui-ci affirme avoir un « esprit ouvert » (open mind) sur la question, tout en semblant laisser planer le doute quant au maintien des États Unis dans le dispositif prévu par l’accord de Paris. La nomination mercredi de Scott Pruitt, climatosceptique affiché, à la tête de l’agence américaine de l’environnement a toutefois dissipé les doutes : le carbocentrisme n’a décidément plus la cote outre-Atlantique.

BÊTISIER

Selon Wattsupwiththat, le gouverneur californien Jerry Brown vient de promulguer une loi exigeant des fermiers qu’ils régulent les émissions de méthane de leur bétail. Les vaches sont donc sommées de se retenir !

PUBLICATION

Le nouvel ouvrage de Samuele Furfari, La vie sans Energie : Pauvre, désagréable et brève, vient de paraître chez L’Harmattan. Samuele Furfari est expert européen auprès de la Direction Générale de l’Énergie de la Commission européenne et professeur de géopolitique de l’énergie à l’Université Libre de Bruxelles.

Présentation du livre par l’éditeur : Il y a dans le monde 1,3 milliard d’êtres humains qui n’ont aucun accès à l’électricité et plusieurs milliards qui n’y ont qu’un accès aléatoire. L’auteur dénonce l’injustice énergétique dans laquelle notre monde se complaît et il entend réveiller les consciences afin que cesse ce fléau.

 

Posté par oldgaffer à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2016

Touraine assassine la santé

Budget de la Sécurité sociale : les syndicats des médecins libéraux désavoués

Paris, le mardi 6 décembre 2016 -

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2017, dernier du quinquennat de François Hollande, a été définitivement adopté par l'Assemblée nationale hier. Son examen a répondu à un scénario semblable à celui de l'année dernière, avec notamment en deuxième lecture une motion préalable du Sénat qui a court-circuité son travail de réécriture, l'absence de conciliation de la commission mixte paritaire et finalement un dernier mot laissé comme toujours à l'Assemblée nationale. Le texte adopté ce 5 décembre est ainsi la même version que celle approuvée par le Palais Bourbon fin novembre. 

Un budget fin de règne

Les débats ont constamment fait référence à la future élection présidentielle, jusqu'aux derniers discours prononcés hier. Le ministre de la Santé a ainsi une nouvelle fois défendu son bilan, affirmant que « la fin des déficits sociaux restera comme l'une des marques de ce quinquennat », bien que la promesse d'une réduction du déficit à 400 millions d'euros à la fin 2017 contre 3,6 milliards fin 2016 est considérée par beaucoup, y compris en dehors de l'hémicycle, comme trop optimiste. De leur côté, les Républicains ont fustigé les accusations de la gauche, qui affirme que le programme de François Fillon aboutira à la casse de la Sécurité sociale.

« Les Français comprennent parfaitement la nécessité de redresser la situation » a tonné Gilles Lurton au nom du groupe LR. Cependant, en dépit de ce climat passionnel, peut-être en raison de l'échéance proche qui affaiblit quelque peu la portée de ce projet de loi (dont certains éléments pourraient en effet être remis en cause par la prochaine majorité), les discussions ont eu moins de vigueur que par le passé.

Le secteur 2 privé de la nouvelle allocation maternité

Pour les syndicats de médecins libéraux, pour autant, ce PLFSS est une amère défaite. La plupart des critiques qu'ils ont émises sur le texte, dont certaines avaient même pu être entendues par les alliés du parti socialiste (les radicaux de gauche) n'ont en effet pas été retenues. Ainsi, a été adopté l'article 52 bis qui permet à l'Assurance maladie de baisser unilatéralement la cotation de plusieurs actes d'imagerie. Considéré par les syndicats comme une violation de l'esprit conventionnel, cet article est en outre jugé dangereux par les représentants de la radiologie. « Avec cet article, la CNAMTS prétend faire des économies. Elle provoquera surtout, plus de délais pour les rendez-vous de scanner ou d'IRM et aggravera encore le retard français en imagerie (…), freinera le développement de la prise en charge ambulatoire » avertit ainsi l'Union des médecins spécialistes (UMESPE, branche spécialiste de la Confédération des syndicats médicaux français). De même les organisations n'ont pas obtenu gain de cause en ce qui concerne l'extension du bénéfice de l'allocation maternité à l'ensemble des médecins libéraux. Cette nouvelle prime ne sera octroyée qu'aux seuls praticiens de secteur 1 et aux signataires d'un contrat d'accès aux soins. Seul espoir sur ce terrain des professionnels de santé : voire le Conseil Constitutionnel retoquer une mesure qui pourrait représenter une rupture d'égalité des citoyens devant la loi. Le Syndicat des médecins libéraux s'attriste par ailleurs que les expérimentations destinées à améliorer la prise en charge psychique des enfants et des adolescents laissent, à ses yeux pour des raisons économiques, une place trop importante aux psychologues (des professionnels non conventionnés) aux dépens des médecins libéraux.

Posté par oldgaffer à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2016

Commentaires

Sarko Juppé et Hollande balayés, les deux premiers par les électeurs de leur camp, le troisième par le constat de son échec et de son impopularité, qui ont réussi à dominer et étouffer sa parano narcissique.

Le coup de balai ne doit pas s'arrêter là. Il faut arriver à prendre des distances avec une Europe monstrueuse, inadaptée, hydre sans autre tête que les députés et fonctionnaires corrompus qui la conduisent dans un anonymat conforable et rémunérateur. Il faut qu'il y ait des exit dans tous les coins, que Junker soit balayé à son  tour.

La guerre des petits chefs a commencé à gauche, Mélenchon et Macron faisant bande à part, ceux de la primaire ont du souci à se faire et c'est tant mieux, aucun n'est digne de la France.

Ségolène a reçu le retour de bâton dans son Cuba. Bien fait, qu'elle retourne à ses chers mots en ...tude. Decrépitude, par exemple, mais surtout pas mansuétude. Mais elle va s'accrocher à sa nullitude avec gourmanditude.

La démocratie est morte. Peut-être pour ça qu'il viennent de voter les obsèques municipales, pour enterrer le droit de penser autrement que nos dictateurs qui n'ont plus grand chose à envier à Staline avec ce vote sur l'interdiction de parler autrement de l'avortement que selon la ligne du parti.

Si nous restons soumis à l'Europe, si nous ne balayons pas comme le dit Philippe de Villiers toute cette classe politique, pauvres de nous.

Posté par oldgaffer à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]