Robert Kubica a été victime d'un grave accident en rallye en Italie.

Ne nous voilons pas la face, il ne reconduira plus jamais en Formule 1. Il est déjà heureux qu'il soit encore en vie, et que son intégrité corporelle soit préservée, on a pu semble-t-il éviter l'amputation de la main.

Robert Kubica était un des tous meilleurs pilotes du plateau, reconnu comme tel par ses pairs. Mais il avait une autre qualité, tout aussi rare, il n'avait pas la grosse tête, il est toujours resté abordable et sympathique. Son ami Fernando aurait pu en prendre de la graine.

Son goût pour le rallye me plaisait, comme chez Raikonnen même si celui-ci ne sera probablement jamais concurrentiel en face de pilotes comme Sébastien Loeb (Loeb qui partage avec Kubica le fait de n'avoir jamais pris la grosse tête, je n'en dirais pas forcément autant de son rival montant Sébastien Ogier).

Le palmarès de Robert n'est que d'une victoire, comme celui de Jean Alesi, sur le même Grand Prix en plus : le Canada. Le nombre de victoires ne récompense pas forcément le talent dont les pilotes sont pétris. Nico Rosberg n'en a encore aucune alors qu'il fait partie des tout meilleurs.

Dans la jungle de la F1, les requins ont remplacé les gentlemen-drivers, Robert est un des derniers représentants de cette race en voie d'extinction.