L'équipage a pris la navette pour aller passer la journée à Cadix. Je suis resté à bord, trop de choses à faire :

  • assèchement des fonds
  • un peu de ménage (si!)
  • quelques courses (leur chorizo, ici, est fabuleux)
  • quelques réparations, notamment un oeillet de fixation du bimini a été arraché dans les orages, il faut recoudre.

Pas de photos, mais vous en trouverez sur le blog de Xavier (lien ci-contre).

L'équipage veut absolument voir Séville, donc, demain, en route pour Bonanza à l’embouchure du Guadalquivir pour y passer la nuit et arriver à Séville lundi soir. Nous y passerons deux ou trois jours avant de partir directement sur Madère. J'ai les horaires de marée, il me manque ceux d'ouverture des ponts - s'il y en a, je n'en suis même pas sûr - mais je n'arrive pas à les trouver sur le net. Nous verrons.

Pas mal de lectures, je dévore les différents tomes de la saga d'Alexander Kent sur les aventures de Richard Bolitho, un peu la même chose que les romans de Patrick O'Brian sur Jack Aubrey, 19 tomes que j'ai lus avec passion il y a quelques années. Sauf que O'Brian était focalisé sur la guerre entre l'Angleterre et Napoléon, alors que Kent est plutôt plus tôt, comme dirait Disney à propos de son chien homonyme, sur la guerre d'indépendance de Washington et Lafayette contre les Anglais. J'avoue que dans l'orage de la dernière traversée, lire ce que subissaient les marins de l'époque m'a plutôt rasséréné. Il n'y a pas photo.

Je vous tiens au courant de la suite des évènements dès que je retrouve un spot wifi.