Article de VA hier sur cette affaire :

Affaire Vincent Lambert : s'estimant incapables d'établir un diagnostic serein, les médecins experts se désistent

L'affaire Vincent Lambert est encore loin d'avoir trouvé sa conclusion. Les médecins experts qui avaient été désignés par la justice fin avril afin d'établir un nouveau diagnostic médical de ce père de famille de 41 ans, dans un état végétatif depuis un accident de voiture en 2008, se sont désistés, estimant que le climat autour de ce dossier rendait impossible de se prononcer sereinement. « Le collège d'experts ne peut que prendre acte qu'il n'a pas la stature pour résister à ces tentatives de manipulation et aux critiques diverses », se justifient-ils dans un courrier, daté du 10 juin, adressé au président du tribunal administratif. Ils affirment n'avoir « aucun moyen de mettre de l'ordre dans cette procédure d'expertise » et « d'affirmer une autorité qui mettrait au pas ceux qui manient opprobre et dénigrement ou fausses vérités ».

Les trois médecins experts reconnaissent ainsi que le dossier, qui a fait l'objet d'innombrables procédures, est devenu impossible à démêler. Il faut dire que depuis 2013, et la première décision d'une équipe médicale d'interrompre les soins, toutes les juridictions ou presque ont été appelées à se prononcer. Quatre procédures collégiales, deux médecins écartés, un passage devant la Cour de cassation, un autre devant la Cour européenne des droits de l'homme, sans oublier François Hollande lui-même lorsqu'il se trouvait encore à l'Élysée, aucune procédure n'a pour l'instant permis de sortir de l'impasse et de trouver un consensus. À chaque fois, l'équipe médicale du CHU de Reims, où Vincent Lambert est hospitalisé, s'est prononcée en faveur de l'arrêt des soins, ce alors même que ses parents, eux, militent pour qu'il soit retiré de la charge de l'hôpital et confié à une institution spécialisée.

Ma position sur cette affaire est claire depuis le début. On parle d'arrêt de soins? Mais il n'y a pas de soins qui le maintiennent en vie!!! Il est vivant, il est dans un état végétatif certes mais il ne dépend d'aucune machine. Il faut le nourrir, le laver, le changer, et c'est tout!

Arrêter les soins? Mais ça veut juste dire ne plus le nourrir, ne plus lui donner à boire, et pratiquer une des euthanasies les plus horribles en le faisant mourir de faim et de soif! Qu'on ne me dise pas qu'il ne s'en rendra pas compte, nul ne sait le niveau de conscience ou de souffrance d'un comateux.

Ses parents ont raison.