Départ de Selid avec une violente tempête d'est. Pluies diluviennes, vent très violent avec mélange grêle-pluie déferlant à l'horizontale, meurtrier pour la peau. Bien que la route n°1 soit droite et bien revêtue, il n'était pas facile de tenir la voiture sur la route ce matin et rares étaient ceux qui s'aventuraient au-delà de 70 km/h. 

Hier, à Vik, nous avions différé notre visite à la réserve ornithologique de Dyrholaey. Mal nous en a pris, car il ne fut pas question de s'arrêter pour voir les oiseaux quand nous sommes passés devant ce matin. Sans arrêt donc jusqu'à l'étape suivante, la ferme de Geirland à Kirkjubaejarklaustur, à l'entrée du parc national de Skaftafell que nous parcourrons demain, en principe le temps sera plus maniable.

La tempête s'est calmée à notre arrivée à Klaustur, quelques photos de cascades et un pavement naturel en basalte qui peut passer pour une réalisation humaine, certains ont cru à une époque au pavement d'une église en ruines d'où le nom de ce lieu : Kirkjugolf (kirk veut dire église).

La cascade déchirée par le vent (photo prise à travers la vitre de la voiture, à la volée, il n'était pas question d'ouvrir la portière ni même la vitre) :

 

BlogE-1

 

BlogE-2

 

BlogE-3

 

BlogE-4

Le pavement basaltique de Kirkjugolf :

 

BlogE-5

 

BlogE-6

 

Allez, une dernière chute d'eau pour la route!

BlogE-7