A propos de l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure, les journaleux ont étalé leur ignorance et la vanité de leurs affirmations. Ils ont parlé d'une radioactivité qui durerait 100000 ans.

Or ça ne veut rien dire!!!!!!!

Le granit breton est radioactif depuis les origines de notre planète et le restera encore pendant des centaines de milliers d'années, jusqu'à la fin des temps. Ce qui est important, c'est de connaître la durée du risque, c'est à dire le temps pendant lequel cette radioactivité est dangereuse.

Les  données qui permettent de le dire n'ont rien à voir avec la durée de la radioactivité. Il faut juste savoir au bout de combien de temps la radioactivité dangereuse rejoindra le niveau de la radioativité naturelle. La donnée essentielle est la demi-vie de cette radioactivité, qui permet de calculer la décroissance. La durée de vie n'a pas de sens car sur une décroissance asymptotique elle ne correspond à rien.

Mon ami Jacky, ingénieur nucléaire, m'a fait ce commentaire et m'a communiqué ce schéma :

100.000 ans c'est le temps qu'il faut aux déchets non retraités (USA) pour atteindre le niveau de la radioactivité naturelle, en France c'est seulement 10.000 ans sachant qu'au bout de 100 ans l'activité à été diminuée par 10 et au bout de 1000 ans par 100 (mais bien avant les 10.000 ans il suffirait de les diluer pour les rendre inoffensifs!). Le granit contenant de l'uranium en assez grande quantité est radioactif naturellement, comme d'ailleurs nous même (10.000 Bq) nos aliments (1l de lait 70 Bq, 1kg de viande 130 Bq, un artichaud 300 Bq/kg...), le béton le sable...

 

La catastrophe de Bhopal en Inde a créé une pollution chimique beaucoup plus grave que toutes les pollutions nucléaires possibles, car il n'y aura jamais de décroissance de la dangerosité du site, qui est mortel à tout jamais.

 

28276431_10208818445338012_3266199615809877462_n_2

 

Les écolos anti-nucléaires poussent à des décisions absurdes et coûteuses, comme le sarcophage de Tchernobyl, alors que la radioactivité avait rejoint le niveau naturel non dangereux, y compris pour le rayonnement gamma.