Une étude à regarder avec précaution et recul :

http://www.francetvinfo.fr/sante/vaccins/pourquoi-il-faut-prendre-avec-prudence-l-etude-sur-l-aluminium-dans-les-vaccins_2384077.html

Le lien entre l'hydroxyde d'aluminium, adjuvant indispensable à tous les vaccins ou presque pour que le sujet vacciné développe l'immunité souhaitée, et la myofasciite à macrophage semble établi.

Vingt cas seraient prouvés depuis 2005, soit entre un et deux par an. Ce qui fait hurler le président de l'association des malades qui parle de 1000 cas avérés.

En admettant qu'il ait raison et qu'il puisse un jour donner des éléments permettant de confirmer ce nombre pour le moment sorti du chapeau, on pourait considérer qu'un peu moins de 100 vaccinés développent la maladie chaque année.

Cette affection est certainement gênante, douloureuse, et difficile à traiter. Jamais mortelle. Pour la fréquence c'est un peu comme le nombre de manifestants selon la préfecture de police ou selon les syndicats. C'est quelque chose qui se situe donc entre 1 et 100 par an, il n'y a aucune certitude sur l'endroit ou placer le curseur.

Beaucoup de parents ont peur des vaccins et ne font pas vacciner leurs enfants.

Rien que pour la rougeole, qui est parfaitement évitée avec le vaccin ROR, chaque année 30 enfants meurent de la rougeole, parce que les parents ont eu peur du vaccin. Et ce n'est pas un nombre sorti du chapeau.

Mais les légendes sont tenaces, beaucoup ne veulent pas admettre par exemple qu'on n'a jamais pu sérieusement établir un lien entre la vaccination contre l'hépatite B et la sclérose en plaques. L'hépatite B continue à tuer.

Je dis et je répète que l'obligation des 11 vaccins qui va entrer en vigueur est une erreur. L'obligation entrainera des réactions de rejet, entretiendra les rumeurs, et elle empiète sur le rôle du médecin de famille. C'est à lui d'expliquer aux parents qu'il faut vacciner les enfants. Ce rôle de conseil est bien préférable à un texte de loi.

Mais, s'il vous plait, vaccinez les enfants, vous leur sauverez peut-être la vie.