En remplacement de médecin à Laudun dans le Gard.
 
Dans cette cité viticole prospère, une cité HLM : la Lecque.
Un vieux gendarme en retraite, un peu perdu depuis la mort de sa femme, y avait son logement jusqu'à ce matin. Désorganisé et un peu perdu, il n'avait pas payé son loyer ces derniers temps.
 
Il a été expulsé manu militari ce matin. Sans solution de relogement!!! Mis à la rue!!!
Heureusement, au camping peu actif en ce moment, ils l'ont accueilli dans un mobil home en attendant que le problème social soit réglé.
Pourquoi tant de violence à l'encontre d'un vieux serviteur de l'état? Pourquoi était-il urgent de le mettre à la rue?
Vous avez deviné la réponse?
Une famille de migrants à loger....
 
Mon pays, la France, me fait honte.
Post-scriptum
Certains m'ont fait remarquer qu'on n'expulse pas les gens comme ça, que ce brave homme avait dû être très distrait pour avoir laissé la procédure aller jusqu'au bout, que les migrants n'avaient rien à voir dans le film, etc...
Ces remarques n'otent rien à ce qui est dit. Ce vieux gendarme, devenu caractériel dans un contexte de solitude totale après son veuvage et de démence sénile débutante n'était probablement pas en état de gérer la situation. L'huissier traînait des pieds devant ce contexte pour exécuter la décision de justice, espérant pouvoir jouer la montre jusqu'à la trêve hivernale. Il a été enjoint de procéder rapidement à l'expulsion car il fallait loger cette famille de migrants en urgence.
En conséquence de quoi je persiste et signe sur l'indignité de l'état français face à ses citoyens, qui plus est ici un de ses vieux serviteurs, qui ne comptent pas face aux forces d'invasion des sans papier.