Très peu de journalistes maîtrisent correctement la langue française, il suffit de noter la fréquence des "on s'en rappelle" alors qu'il faut dire "on se le rappelle" (se rappeler est transitif), du pléonasme "s'avérer exact" alors que s'avérer veut dire se révéler vrai, il faut dire ici "s'avérer", tous simplement sans mot supplémentaire, ou du non-sens "s'avérer faux" qui ne veut rien dire.

La faute du jour n'est pas une faute de grammaire ou d'orthographe, c'est ce que l'on appelle un contresens. A propos des restrictions budgétaires sur l'armée, ils y vont tous de leurs coupes sombres.

ça veut dire quoi une coupe sombre? En forêt, c'est une coupe où l'on abat peu d'arbres, de telle sorte que la lumière ne pénètre pas davantage sous les arbres après la coupe. Sinon on parle de coupes claires, où l'on abat beaucoup d'arbres, la lumière pénètre alors dans la forêt, c'est l'étymologie du mot clairière. Si on veut dire qu'il y a des coupes importantes dans le budget, on parle de coupes claires, sinon, s'il s'agit seulement de coupes sombres, de Villiers aurait tort de s'agiter pour pas grand chose.