J'ai eu l'occasion de prendre en charge un patient victime d'un accident du travail chez Melox.

Alors que Marcoule est en plein démantèlement, juste à côté, sur le territoire de la commune de Chusclan que j'ai habité à une époque, Melox produit du plutonium.

A travers des boites à gants, les techniciens manipulent les cylindres de plutonium calibrés qui arrivent sur des réglettes (je ne suis pas certain du terme) d'assemblage. Lors d'un incident, la réglette doit être évacuée DANS L'HEURE par une équipe spécialisée.

Un jour la réglette n'a pas été évacuée. La raison en serait l'absence de personnel disponible, tous ayant atteint le niveau maximum de radiations reçues et ne pouvant plus intervenir. Un "gag" fait que personne n'a été prévenu du non enlèvement de la réglette.

Mon patient, au travail sur la boite à gant, s'est coupé avec la réglette oubliée hautement contaminée.

Amputation d'une partie du doigt contaminé, et bilan d'une irradiation non négligeable. Je passe sur les séquelles de l'irradiation et l'ensemble des conséquences pour le patient.

Deux problèmes non négligeables :

- AREVA aurait été debout sur les freins pour éviter de déclarer l'accident du travail "on s'arrangera à l'amiable". Refus du patient.

- Proposition de reclassement avec une perte de salaire de 1000€ par mois

Refus du patient qui a mis l'affaire entre les mains de son avocat.

Vu ma confiance en la justice de mon pays, vu le soutien abusif des pouvoirs publics pour AREVA, je le plains.