Bulletin des Climato Réalistes
 
BULLETIN D'INFORMATIONS N° 40

A LA UNE : 
  • Anne Hidalgo invoque l'"urgence climatique" pour imposer la pietonnisation de la voie sur berge rive droite, à Paris
  • Cécile Duflot souhaite constitutionnaliser l'impératif climatique

 

 

CLIMAT

Rapport annuel sur l’état du climat de L’American Meteorogical Society

L’American Meteorogical Society a publié le 2 août son rapport annuel sur l’état du climat. « Sombre portrait de la Terre que nous donne ce rapport« , commente Le Monde qui ne mentionne que discrètement l’épisode El Niño de 2015, un des plus forts observés depuis cinquante ans (il n’aurait, selonLe Monde, fait qu' »exacerber» la tendance au réchauffement global). Gageons que le refroidissement induit par La Niña attendue dès l’automne 2016 (avec une probabilité estimée à 55-60% par la NOAA) sera attribué à la variabilité naturelle du climat.

États Unis : incendies et inondations relancent le débat sur le réchauffement

« Ces catastrophes seraient-elles les premières conséquences du tant redouté changement climatique ? » s’interroge avec effroi La Tribune, qui s’empresse de conclure : « les preuves du lien entre catastrophes et réchauffement planétaire étant insuffisantes – mais l’absence de preuve ne prouve pas l’absence de lien ». Les astrologues, numérologues et autres pyramidologues sont d’accord.

Pour France info, la cause est entendue : « le réchauffement climatique est le facteur déterminant des incendies en Californie. » Ces événements sont évidemment qualifiés de sans précédent : nulle mention dans la presse de la crue du Mississippi de 1927 qui fut l’inondation la plus catastrophique de l’histoire des États-Unis. Nulle mention non plus du fait que la NOAA attribue la sécheresse de Californie à des causes naturelles, comme le rappelle un article du blog elogedelacomplexite.

Pourtant, les États-Unis n’ont pas connu d’ouragan majeur depuis 11 ans

Alors que depuis 1851, un ouragan frappe les Etats-Unis environ tous les deux ans, « cette décennie de calme météorologique fait figure de record absolu » admet Atlantico qui s’empresse d’ajouter que « cette absence d’ouragan ne doit pas laisser penser que le réchauffement climatique n’est plus une menace » et que « le retour de bâton pourrait s’en trouver d’autant plus violent« . Roy Spencer titre, dans un article du 8 août : « atteindrons nous 4000 jours sans qu’un cyclone majeur n’ait frappé les Etats Unis ? ».

Sylvestre Huet et Stéphane Foucart sortent du bois

Sylvestre Huet réaffirme dans Libération que « La poussée de fièvre planétaire… s’explique pour l’essentiel par l’intensification de l’effet de serre ». Quant à Stéphane Foucart, il évoque dans Le Monde la chimère du 1,5 °C : « Sauf à imaginer l’émergence rapide et inattendue d’un gouvernement mondial totalitaire d’obédience écologiste, on comprend que cette fameuse cible de 1,5 °C tient au mieux du rêve, au pire de l’aimable supercherie ».Stéphane Foucart souhaite t-il l’émergence de ce « gouvernement mondial totalitaire » ? Au vu de la tournure de sa phrase, le doute est permis.

ÉLECTION PRESIDENTIELLE

Cécile Duflot souhaite constitutionnaliser l’impératif climatique

Libération a publié la lettre de candidature à la présidentielle de Cécile Duflot. On y lit la profession de fois suivante :

Je plaide pour que l’impératif climatique soit rendu constitutionnel et que notre république devienne une république écologique, digne des questions soulevées par l’anthropocène. Voila le cap. Je défends l’idée d’une France 100% renouvelable qui sorte enfin de l’hiver nucléaire.

« Cécile Duflot à l’Élysée, le climato scepticisme deviendrait contraire à la Constitution, ce qui donnerait peut-être les armes juridiques pour embastiller les récalcitrants » commente Benoît Rittaud sur son blog.

Benoît Hamon : code du travail et dérèglement climatique, même combat

Dans un style carrément amphigourique, Benoît Hamon nous fait connaître sa vision dans Le Figaro : « Notre modèle de développement est à bout de souffle. Est-ce que vous vous rendez compte de ce qu’on est prêt à sacrifier pour courir après un demi point de croissance? Le Code du travail, des milliards d’argent public, une remise en cause de notre environnement qui, objectivement, se traduit par un dérèglement climatique… C’est devenu totalement insoutenable« .

Arnaud Montebourg : climat ou nucléaire, il faut choisir

Arnaud Montebourg, lui aussi candidat à la candidature à la présidentielle de 2017, avait fait connaître sa position sur les ondes de France Inter dès le mois de juin : « L’urgence c’est le dérèglement et le réchauffement climatique… On ne peut pas avoir deux fronts, le réchauffement climatique et le nucléaire (…) faire les deux c’est irréaliste ».

BÊTISIER

6% pendant 5 ans d’augmentation, ça fait 30% d’augmentation !

Le gag est ancien, mais le sujet reste d’actualité, et je ne peux m’empêcher de l’exhumer pour ceux auxquels il aurait échappé : Jean-Paul Chapel du service économique de France 2 a prononcé lors du Journal Télévisé du 19 Février 2013cette phrase inoubliable, digne d’un économiste de haut vol :

pas besoin d’avoir fait polytechnique pour comprendre que 6% d’augmentation de sa facture d’électricité pendant 5 ans, ça fait 30% d’augmentation.

Le réchauffement de la planète menace la santé, voire la vie des sportifs !

Sans rire, La Tribune nous rapporte une étude coordonnée par l’ONG brésilienne Observatorio do Clima, selon laquelle « une augmentation de la température de 10°F (environ 5°C) « coûte » deux minutes lors des marathons ».

Mais comment ont fait les athlètes Ethiopiens depuis tant d’années ?

Faut-il faire des enfants en période de réchauffement climatique?

Devant un public de plusieurs dizaines d’étudiants, le philosophe Travis Rieder (Berman Institute of Bioethics, Université de Baltimore) a essayé de convaincre son auditoire de ne pas faire d’enfants, ou du moins pas trop : « c’est un devoir moral envers les générations futures qui vivront au milieu de la dévastation climatique » a t-il indiqué. Allez savoir pourquoi revient en mémoire cette pensée d’Arnold Toynbee : « Les civilisations meurent par suicide, non par meurtre« .

Voie sur berge à Paris : Anne Hidalgo ne suivra pas l’avis défavorable de la commission d’enquête publique

La mairie de Paris a annoncé qu’elle ne suivrait pas l’avis défavorable la commission d’enquête publique sur la piétonnisation des voies sur berge rive droite à Paris. Motif invoqué par la maire, Anne Hidalgo : «ces motivations [de la commission] résonnent comme un déni complet de l’urgence climatique» a t-elle déclaré, précisant qu’elle convoquera «début septembre une conférence destinée à faire prévaloir, malgré tous ceux qui cherchent à le détisser, l’application intégrale de l’accord de Paris sur le climat».