On parle beaucoup en ce moment d'un coronavirus proche du SRAS. Et tous les media emploient cette expression. C'est affligeant de bêtise et d'ignorance.

à noter que je persiste à écrire media et non médias, je m'en suis déjà expliqué ici

Le SRAS, Syndrome Respiratoire Aigu Sévère, est une affection grave, certes souvent virale (H5N1 par exemple). Mais dire qu'un virus est proche d'un syndrome ou d'une maladie est un non-sens.

Ce qu'il faut dire c'est qu'il y a un nouveau virus, inconnu jusqu'alors, capable de provoquer des SRAS.

La langue française résistera-t-elle longtemps aux sévices que lui infligent les journalistes illettrés (ce qui est peut-être un pléonasme)?