Avec sa politique fiscale, la gauche recommence les mêmes conneries qu'en 1981. La leçon n'a pas porté.

Je rappelle un exemple :

1981. Les communistes au gouvernement. Les salauds de riches doivent payer pour les pauvres. Il y a sur la Côte d'Azur, notamment à Antibes, des tas de yachts qui valent des milliards et aucun taxe n'est perçue.

On va les taxer.

Dès que la loi est publiée, la plupart des yachts ont quitté la France pour la Riviera italienne.

Chute libre dans le chiffre d'affaires de restaurants, perspective de dépôts de bilan dans tous les chantiers navals.

On n'a pas récolté un centime et on a failli ruiner tout un pan d'économie locale. Heureusement y'en avait un peut-être un peu moins borné que les autres qui a suggéré d'abroger la loi.