Le sport est empreint d'une certaine grandeur, il est censé transcender les esprits et forger les mentalités. Certains mettent beaucoup de coeur à l'ouvrage. Tellement de coeur et d'enthousiasme qu'en Egypte le dernier match de foot, il y a deux jours, a fait 75 morts. Plus près de nous, hier soir, la rencontre Marseille - Nice est un modèle de sportivité : il n'y a eu que quelques blessés, huit arrestations seulement, un seul bus de supporter niçois a été attaqué par une bande de voyous armés de barres de de fer, et certaines des voitures immatriculées 06 qui circulaient à Marseille hier sont reparties intactes (pas beaucoup il est vrai).

Lire ICI

Claude Lévi-Strauss n'avait pas tout à fait tort quand il comparait le sport à la guerre en terme de liens sociaux.

Et la devise de Churchill donnant le secret de sa longévité me va très bien : "No sport !"