Un policier grièvement blessé lors d'un jet de pierre lors d'un contrôle routier qui a mal tourné. Cela m'appelle à intervenir en revenant sur les nombreux incidents, accidents ou drames de ce genre.

On se souvient des émeutes dans les quartiers sensibles, fréquentes ces dernières années, lorsqu'un jeune trouvait la mort après avoir refusé de s'arrêter à un barrage ou lorsqu'il était pris en chasse par la police.

Celui qui force un barrage de police au volant d'une voiture volée, il prend ses risques. Les policiers ne savent pas si c'est un gangster en cavale ou un simple délinquant, parfois mineur. Ils n'ont pas à tolérer ce comportement, et tant pis si ça se termine mal pour celui qui a commis le délit.

Je pense qu'il faut être extrêmement répressif sur ce genre de conduites, et aussi envers ceux qui s'y associent par leurs saccages lorsque ça s'est mal terminé pour un des leurs.

Le respect des forces de l'ordre se perd. Peut-être que si on les transformait moins en agents du fisc avec leurs jumelles pour nous racketter à des endroits où ils ne sont là que pour les recettes de l'état, on pourrait améliorer leur image.

Il y a du ménage à faire, certes, sur certains comportements policiers abusifs, sur les conditions des gardes à vue, mais je reviens au point de départ : celui qui ne se soumet pas à un contrôle routier, s'il se tue ou s'il est tué dans son action, ça ne doit jamais être considéré comme une faute des policiers.