Le séisme du Chili a modifié la répartition des masses sur notre terre.

Première conséquence, l'axe de rotation de la terre a bougé et les pôles ont migré de huit centimètres. Les découvertes de Perry pour le pôle nord et d'Amundsen pour le pôle sud sont désormais caduques. De nouvelles expéditions polaires peuvent être programmées pour planter un nouveau drapeau à chaque nouveau pôle, en faisant attention à ce que le mât du drapeau fasse moins de huit centimètres de diamètre pour éviter toute confusion.

Seconde conséquence, la rotation de la terre s'est accélérée et déjà que le jour solaire moyen avait du mal à atteindre les 86400 secondes réglementaires, voilà que ce séisme nous l'a raccourci de quelques fractions de seconde.

 

Il me paraît important que la réglementation du temps de travail soit modifiée en conséquence. Plus particulièrement tous les congés et RTT en retard, le temps additionnel, toutes choses qui font que pour une retraite prévue au 1er octobre je partirai en mai, je demande une réévaluation de ce temps pour savoir combien de temps plus tôt que par le calcul actuel désormais caduque je pourrai partir définitivement de l'hôpital puisque  mes temps de repos et de récupération ont été amputés par la diminution de la durée de chaque jour.

 

Et si quelques autres territoires veulent se mettre à trembler, qu'ils le fassent, en essayant de raccourcir encore plus la durée de la journée pour me permettre d'augmenter mon capital de temps additionnel.