Au début des années 70, deux jeunes fous, Jérôme Poncet et Gérard Janichon partent de la Rochelle sur un voilier de 10m en bois moulé. Ils iront au Spitzberg, remonteront l'Amazone, passeront le Cap Horn, démâteront et rejoindront la Géorgie du Sud puis l'Afrique du Sud sous gréement de fortune. Ils iront ensuite dans une expédition folle, encore incrédible, en Antarctique. Lire le récit de cette épopée racontée par Gérard Janichon : "Damien". Un des trois grands livres mythiques de la voile hauturière avec "Seul autour du monde" de Slocum et "La longue route" de Moitessier.

Gérard Janichon cessera peu à peu de naviguer, il fera un peu d'avion et d'écriture. Jérôme Poncet se fera construire un autre bateau, un Damien II en acier, avec lequel il vit toujours aux Malouines et va régulièrement en Antarctique avec sa femme Sally et ses enfants nés pratiquement dans les glaces.

Inspirée par cet exemple, une équipe mixte de marins et d'alpinistes emmenés par Bertrand Dubois, guide de haute montagne à Chamonix, est partie en 1979 sur un Damien II, "Basile", en Géorgie du Sud pour à la fois une navigation extrême et l'ascension des sommets de Géorgie du Sud. Personne ne les avait gravis, sauf Shackleton au retour de son expédition (j'ai écrit un billet là-dessus il y a quelque temps).

Un film "Où vas-tu Basile?" et un livre "Les montagnes de l'océan" en sont sortis.

"Basile" a fait des émules, avec "Balthazar" et "Barnabé", autres Damien II avec les mêmes programmes de croisière au bout du monde depuis des années. Je me souviens, il y a plus d'un quart de siècle, j'étais en escale en solitaire à Chausey, mouillé dans le Sound à côté de "Basile" et invité à partager leur repas du soir.

Bertrand Dubois vient de mourir au Chili d'une septicémie.