L'Epiphanie c'est le 6 janvier, et non dimanche prochain comme le calendrier de l'église moderne le prétend... j'ai dit pourquoi dans le billet "Noël et le solstice d'hiver" Ce mot veut dire "apparition", et ici il se réfère à l'hommage rendu par les Rois Mages à Jésus nouveau-né.

Précisions importantes : je m'intéresse ici à un mythe, à ce qu'il veut dire, sans me soucier le moins du monde de la réalité historique des personnages et des évènements, indépendamment de toute croyance religieuse, je pourrais faire un billet analogue sur un mythe hindou ou taoïste.

Les Rois Mages symbolisent l'universalité de Jésus par leur nombre, leur caractère multiracial et leur provenance lointaine. Mais aussi par la nature des cadeaux qu'ils apportent.

Melchior (plus exactement Melki-Or, le Roi de l'Or, en hébreu) offre l'or, symbole du pouvoir temporel et royal. Jésus est reconnu comme Roi.

Gaspard apporte l'encens qui symbolise par sa fumée odorante qui monte vers le ciel le pouvoir sacerdotal, il consacre Jésus comme Prêtre.

Balthazar apporte la myrrhe qui consacre Jésus comme Prophète, item où se réunissent les deux précédents.

A noter que Mahomet, sans Rois Mages lui, a reçu la même triple investiture de l'Archange Gabriel. Un ange ou un archange n'est pas un individu, mais une théophanie, c'est à dire une manifestation de Dieu adaptée aux circonstances et à la nature de l'action.

Jésus n'est pas encore le Christ, ce mot grec signifie "qui a reçu l"onction". Il ne l'a pas encore reçue. Le mot hébreu Messie signifie exactement la même chose : "qui a reçu l'onction" ET RIEN D'AUTRE ! Les discussions que l'on entend çà et là pour savoir si le Christ est ou non le Messie sont navrantes de stupidité, il s'agit du même mot dit en grec ou en hébreu.

Ceci dit, bonne galette, moi j'aime la frangipane.